keylogger for android apkmania Espionnage iphone jailbreak Espion iphone camera Mouchard sms telephone portable Intercepter sms viber Espionner sms mon copain Surveiller sms samsung Iphone 5 spy photos 2017 Spy iphone Espionner Espion ligne téléphonique Logiciel espion routeur Espionner localisation iphone Logiciel despionnage blackberry please click for source Como usar keylogger para android Lire Mobile surveillance Espion Application Télécharger logiciel Application android pour espionner gratuit Iphone spy kit Comment espionner Espionner Application android more info Keylogger android samsung check this out Installer un Application espion mobile click here Comment lire sms iphone sur ipad Mobile surveillance software for iphone Telecharger Application espion pour iphone gratuit Camera espion par iphone Ecouter Espionner iphone 4c more info online phone number locator list of cell phone tracking software

Déclaration N° 2 du Gouvernement de la République sur la situation qui a prévalu à Brazzaville le lundi 04 avril 2016

2ème DÉCLARATION DU GOUVERNEMENT DATANT D'AUJOURD'HUI MARDI 05 AVRIL 2016 À 19H00 HEURE DE BRAZZAVILLE

Déclaration N° 2 du Gouvernement de la République sur la situation qui a prévalu à Brazzaville le lundi 04 avril 2016

Congolaises, Congolais,

Chers Compatriotes,

Lors de la déclaration du Gouvernement rendue publique il y a 24 heures, nous vous avions indiqué que nous pourrions être amenés à revenir vers vous en tant que de besoin.

Par la présente Déclaration, le Gouvernement de la République, dans un souci de transparence, tient à vous faire état de l’évolution de la situation créée par l’attaque terroriste perpétrée dans les quartiers sud de Brazzaville dans la nuit du dimanche 03 au lundi 04 avril.

Tout d’abord, le Gouvernement félicite la Force Publique pour son professionnalisme et son efficacité. En effet, grâce à son intervention rapide, la situation a pu être maitrisée.

A ce stade, le bilan provisoire est le suivant :

Bilan humain :
Dix sept (17) morts, dont trois (3) éléments de la Force Publique, 02 (deux) civils et douze (12) assaillants ;
06 éléments de la Force Publique blessés, ainsi que quelques civils blessés, dont le nombre est en cours d’évaluation.

Bilan matériel :
06 commissariats de police incendiés ;
02 postes de contrôle des Douanes, Eaux et Forêts incendiés ;
01 siège de Mairie d’arrondissement incendié ;
Des domiciles privés saccagés ou incendiés ;
De nombreux véhicules incendiés ;
Des armes de guerre et des munitions emportées.
Le Gouvernement de la République rassure les populations de Brazzaville : l’ordre public est totalement rétabli dans les quartiers concernés.

Il invite les populations qui ont dû quitter leurs domiciles, du fait bien légitime de leur crainte devant ces événements, à bien vouloir repartir chez elles. Leur tranquillité ne sera plus remise en cause. La Force Publique y veillera.

Le Gouvernement de la République porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’au cours de l’opération de police menée durant l’assaut, les services de sécurité ont procédé à l’interpellation d’une cinquantaine d’ex-miliciens, auteurs de l’attaque.

Les éléments en notre possession établissent qu’il s’agit bien d’ex-miliciens NINJAS NSILOULOU, toujours placés sous l’autorité de M. Frédéric Bintsamou, alias Pasteur Ntumi.

Des preuves accablantes, détenues par les services compétents, renseignent clairement sur l’implication active de M. Bintsamou dans les événements de ce lundi.

Le Gouvernement de la République s’étonne donc des déclarations faites par ce dernier sur certains médias internationaux, laissant entendre que les violences perpétrées hier par ses adeptes seraient le fruit d’une colère spontanée.

L’utilisation d’armes lourdes, telles que des mitrailleuses montées sur une série de véhicules de type pick-up, l’usage de lance-roquettes par les assaillants et l’attaque simultanée de plusieurs points de la ville, indiquent au contraire que l’opération était soigneusement planifiée, coordonnée et exécutée.

Les personnes interpellées, ainsi que les éléments de preuve, seront mis à la disposition de la justice au terme des investigations menées par les services habilités.

Nous pourrions de nouveau être amenés à revenir vers vous, en tant que de besoin.

Fait à Brazzaville, le 05 Avril 2016

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire